exsangue

exsangue [ ɛksɑ̃g; ɛgzɑ̃g ] adj.
• 1549; lat. exsanguis, de sanguis
1Méd. Qui a perdu beaucoup de sang. Organe exsangue. Blessé exsangue.
2Par ext. Littér. Très pâle (parties colorées du corps). anémique , blafard, blême, cadavérique, livide, pâle. Lèvres exsangues. « Sa face exsangue au nez pointu de moribond » (Verlaine). « Toute humanité s'était effacée de ce front pâle, de cette bouche exsangue » (Green).
3Fig. Vidé de sa substance, de sa force. Une littérature, un art exsangue.
⊗ CONTR. Pléthorique, sanguin; enluminé, rubicond. Vigoureux.

exsangue adjectif (latin exsanguis, qui n'a pas de sang) Qui a perdu beaucoup de sang. Qui est d'une très grande pâleur ; livide : Des lèvres exsangues. Qui est dépourvu de vie, de vigueur, de force : L'économie est exsangue après ce conflit.exsangue (difficultés) adjectif (latin exsanguis, qui n'a pas de sang) Prononciation [ɛ ;&ph91; ;&ph110; ;̃ ;&ph91; ;], avec le son g et le son z, ou [ɛ ;&ph95; ;&ph103; ;̃ ;&ph91; ;], avec le son k et le son s. Orthographe Attention au groupe -xs- (le s de sang subsiste après le x du préfixe ex-). ● exsangue (synonymes) adjectif (latin exsanguis, qui n'a pas de sang) Qui est d'une très grande pâleur ; livide
Synonymes :
- blême
- cadavérique
- plombé
Qui est dépourvu de vie, de vigueur, de force
Synonymes :
- anémique

exsangue
adj.
d1./d D'une pâleur extrême (personne, visage). Un malade exsangue.
d2./d MED Qui est privé de sang. Tissus exsangues.
d3./d Fig. Qui a perdu ses ressources, son énergie. Un pays exsangue.

⇒EXSANGUE, adj.
A.— MÉD. Qui a perdu beaucoup de sang, qui n'est plus irrigué par le sang. Chair exsangue. (Quasi-)synon. anémique. Les effets vaso-constricteurs locaux de l'adrénaline sont (...) employés pour rendre la conjonctive, la muqueuse nasale exsangues pendant plusieurs heures (Josué, Goldlewski ds Nouv. Traité Méd., fasc. 8, 1925, p. 366).
Rem. La plupart des dict. techn. récents enregistrent a) Exsanguination, subst. fém., méd. Extraction de la totalité du sang d'un sujet généralement associée à une transfusion de sang ou de plasma provenant d'un autre sujet. b) Exsanguinotransfusion, subst. fém., méd. Remplacement de tout ou partie du sang d'un sujet par du sang normal, frais, cette opération étant pratiquée en particulier dans les cas d'incompatibilité sanguine entre le fœtus et la mère.
P. ext. [En parlant d'une pers., en partic. de son visage, de ses mains] Qui est très pâle, qui semble avoir peu de sang. Blancheur, pâleur exsangue. (Quasi-) synon. anémique, blafard; (quasi-)anton. sanguin, rubicond. Il n'ajouta pas « ou j'en mourrai », mais on sentait trembler la fin de la phrase au bout de ses lèvres exsangues (G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p. 24). Tout près du sien, un jeune visage était exsangue sous le fard (MAURIAC, Baiser Lépreux, 1922, p. 184). Cherchant à refermer son col de sa main énervée et nue, qui paraissait exsangue auprès de ses joues en feu (MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p. 1098) :
1. Et il ne suffisait sans doute pas que ses traits fussent beaux (...) mais de plus, complètement exsangue, la matière dont il était fait ne semblait pas de la chair humaine, mais bien quelque substance éthérée, quelque paraffine translucide, et nacrée, quelque pulpe immatérielle; on eût dit une chair d'hostie.
GIDE, Journal, 1949, p. 336.
P. anal. [En parlant de choses qui semblent douées de vie, ou de végétaux] Qui est sans couleur, étiolé. Les dernières feuilles exsangues se détachaient d'elles-mêmes (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 628). Devant ces flammes exsangues des bougies de plein jour il pencha sa tête de loup gris (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 324).
B.— Au fig. Vidé d'énergie, de force, de vitalité.
1. [En parlant d'une collectivité humaine, en partic. de ses effectifs, de ses activités] L'armée française, après quatre ans de guerre et de rudes épreuves, est aujourd'hui épuisée, et encore anémiée, exsangue (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 167). Et, comme lui et comme chacun de ces hommes, l'Espagne exsangue prenait enfin conscience d'elle-même (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 858). L'armistice a trouvé le mouvement syndical exsangue (P. Thomas ds L'Œuvre, 9 avr. 1941).
2. [En parlant de productions intellectuelles, philos. ou artistiques] M. Léon Bourgeois répondit en trois mots... Nul n'écoutait cette phrase exsangue (BARRÈS, Leurs fig., 1901, p. 164). C'est substituer à Lewis une image, c'est me changer en fantôme et notre passé en souvenirs exsangues (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 501) :
2. La vérité, anonyme et sans signature, restait comme inhumaine, rien qu'une idée décharnée et exsangue. Mais elle devenait contagieuse et changeait le cœur des hommes dès qu'un homme entre tous la signait de sa vie et qu'il signifiait qu'il était prêt à se perdre pour elle.
GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 97.
Prononc. et Orth. :[]; var. usuelle []. Cf. é-1. L'adj. est admis ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1. 1549 « privé de sang » (TAGAULT, Inst. chir., p. 380 ds HUG.); 2. 1611 « pâle » (COTGR.). Empr. au lat. class. ex(s)anguis « qui n'a pas de sang; pâle, blême, livide; sans force, faible (au propre et au fig.) ». Fréq. abs. littér. :129. Bbg. ARICKX (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand, 1972, n° 3, p. 128. — GOHIN 1903, p. 314.

exsangue [ɛksɑ̃g] adj.
ÉTYM. XVe; lat. exsanguis, de ex, et sanguis « sang ».
1 Didact. Qui a perdu beaucoup de sang. || Organe exsangue. || Malade exsangue après une hémorragie. || Cadavre exsangue.
1 Je deviens un corps mort, pâle, exsangue et glacé, Que l'âme son hôtesse en sortant a laissé Sans esprit, sans chaleur, sans puissance ni force (…)
Ronsard, Élégies, VII.
2 (1611). Très pâle (en parlant des parties colorées du corps). Anémique, blafard, blême, cadavérique, livide, pâle. || Visage exsangue (→ Apâlir, cit.). || Lèvres exsangues.
2 Sa face exsangue au nez pointu de moribond.
Verlaine, Jadis et Naguère, « Pierrot ».
3 (…) sa main énervée et nue, qui paraissait exsangue auprès de ses joues en feu.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 180.
4 Dans la lumière indécise qui tombait du ciel, son beau visage était livide (…) Toute humanité s'était effacée de ce front pâle, de cette bouche exsangue…
J. Green, Adrienne Mesurat, p. 283.
3 (1580, Montaigne). Vieilli ou littér. Fig. Vidé de sa substance. Faible. || Une littérature, un art exsangue.
5 Si tu crains d'être un poète exsangue, un diseur de puérilités sonore (…)
Diderot, les Règnes de Claude et de Néron, II, 5.
CONTR. Pléthorique, sanguin; enluminé, rubicond, vigoureux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • exsangüe — desangrado, sin fuerzas Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010 …   Diccionario médico

  • exsangue — (èk san gh ) adj. Terme de médecine. Privé de sang ou qui en a perdu beaucoup. L artère avait été ouverte, et le malade était exsangue.    Fig. Sans force ni vigueur. •   Quand la versification est harmonieuse, qui est ce qui chicane la pensée ?… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXSANGUE — adj. des deux genres T. de Médecine Qui a peu de sang ou dont le sang paraît appauvri, qui en a perdu beaucoup. Visage exsangue …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • exsangüe — ex|san|güe Mot Agut Adjectiu invariable …   Diccionari Català-Català

  • exsanguu — EXSÁNGUU, UĂ, exsangui, ue, adj. (livr.; despre ţesuturi) Care este lipsit de sânge; (despre obraji, faţă) palid, cadaveric. [pr.: gu u] – Din fr. exsangue, lat. exsanguis. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  exsánguu adj. m …   Dicționar Român

  • Négatif (album) — Pour les articles homonymes, voir Négatif. Négatif Album par Benjamin Biolay Sortie 4 avril 2003 Enregistrement …   Wikipédia en Français

  • blafard — blafard, arde [ blafar, ard ] adj. • 1549; « affaibli » 1342; moy. all. bleichvar « de couleur pâle » ♦ D une teinte pâle et sans éclat. ⇒ 1. blanc, blême, décoloré, pâle. Couleur blafarde. ⇒ délavé. Teint blafard. ⇒ exsangue, livide, terreux.… …   Encyclopédie Universelle

  • livide — [ livid ] adj. • livite 1314; lat. lividus « bleuâtre, noirâtre » 1 ♦ Vieilli ou littér. Qui est de couleur plombée, bleuâtre. « visages décomposés, livides, verts » (Gautier). « une nuée noire, qui la plomba [la Beauce] d un reflet livide »… …   Encyclopédie Universelle

  • Ancône (Italie) — Pour les articles homonymes, voir Ancône. Ancône Vue générale d Ancône Administration No …   Wikipédia en Français

  • Bischwiller — 48° 46′ 04″ N 7° 51′ 36″ E / 48.767833, 7.859918 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.